Image Rédiger un essai pour prendre position

Rédiger un essai pour prendre position

Pour la majorité des observateurs, l'Europe semble avoir du mal à trouver sa place dans l'écosystème industriel 4.0. André-Jacques Auberton-Hervé monte au créneau pour prendre le contrepied de cette vision. Son essai « De l'audace ! », paru chez Débats Publics, est une prise de position en faveur d'une Europe équipée pour intégrer l'industrie 4.0.

Pourquoi écrire un essai ?

Porter un regard critique sur le réel, émettre un point de vue ou proposer une théorie : les essayistes poursuivent des ambitions variées. André-Jacques Auberton-Hervé, pour sa part, défend une position sur la nécessité, pour l'Europe, de rejoindre le flot de la quatrième révolution industrielle.

L'essai-manifeste signé par le créateur de 4A Consulting & Engineering alerte l'opinion sur les enjeux que représente ce détour pour la compétitivité européenne. Tout en expliquant les tenants et aboutissants de l'industrie 4.0, l'auteur décrit comment l'économie du continent peut s'y aligner.

Celui qui a cofondé Soitec se constitue également pionnier de l'industrie 4.0. Il entend faire profiter les industries européennes de ses acquis d'entrepreneur averti sur les tendances et les perspectives du secteur, à l'échelle globale. Découvrez son parcours ici http://www.4a-ce.com/presentation-andre-jacques-auberton-herve/.

Focus sur un essai porteur d'espoir

En détaillant la position actuelle de l'Europe dans l'écosystème industriel global, l'auteur joue la carte du réalisme. Le continent s'est quelque peu mal engagé dans le virage, laissant les champions américains et asiatiques être les seuls maîtres du jeu pendant de nombreuses années.

Néanmoins, il ne se défend pas d'un grand optimisme et est convaincu que le tissu économique européen possède des atouts pour se rattraper. In fine, l'idée est d'imposer aux acteurs les attitudes structurantes qui permettront de devenir des parties prenantes de ce nouvel écosystème.

Son essai développe les points clés qui caractérisent ce dernier :

  • la place centrale des consomm'acteurs qui définissent le succès ou le non-succès des entreprises ;
  • les innovations de rupture qui définissent les nouveaux usages et standards de pratiques ;
  • la taille imposante des concurrents qui se déclinent en « champions ».

Au-delà de l'écrit

Le manifeste « De l'audace ! » détaille les conditions que l'Europe doit remplir pour saisir sa chance de s'aligner aux parties prenantes de l'industrie 4.0. Sur un front plus concret, son auteur a mis en place un cabinet de conseils détenant des compétences spécifiques en management de l'innovation.

Les prestations de 4A-CE se déclinent en recherche de partenariat, en construction de dossier de financement et en mise en place de plan stratégique. Elles sont inspirées par l'expertise de son fondateur qui est également à l'origine de la société Soitec.

Cette dernière constitue un modèle de réussite dans l'inscription d'une entreprise dans l'écosystème industriel 4.0. Ayant développé ses compétences autour de la nanotechnologie, elle est aujourd'hui cotée en Bourse.

Grâce à ses technologies innovantes pour lesquelles elle détient près de 3000 brevets, l'entreprise a largement influencé la révolution des usages dans le numérique. Sa technologie Smart Cut™ lui permet notamment de manipuler des plaques de matériaux avec une précision atomique.

L'enseigne possède des implantations en Asie, en Europe et aux Etats-Unis. Compétitivité, efficacité énergétique et performance sont ses mots d'ordre.